Comment développer le sentiment d’efficacité personnelle dans les études.

Comment développer le sentiment d’efficacité personnelle dans les études.

Je rencontre souvent chez les jeunes que j’accompagne (collégiens, lycéens), ce sentiment que la scolarité leur échappe; une impression d’impuissance face aux évènements extérieurs.

Les jeunes me disent qu’ils ont l’impression de subir, qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose pour que ça change.

Ce sentiment d’impuissance, je vous rassure, est totalement SUBJECTIF et IRRATIONNEL.

Pourquoi ?

Parce qu’il repose sur deux croyances qui a elles seules impactent très négativement sur ce sentiment d’efficacité.

Il est important de s’arrêter un instant sur ces deux croyances et d’en comprendre leurs origines pour pouvoir trouver les solutions.

1ère croyance :  La croyance de contexte.

C’est la croyance qui amène le jeune à penser à l’avance qu’il va échouer. Pour cela il évoquera des raisons qu’il pense vraies mais qui relèvent complètement d’un caractère subjectif tel que : « je peux faire tous les efforts ça ne marchera jamais parce que le prof ne m’aime pas« .

2ème croyance : La croyance de capacité.

Le jeune sera convaincu d’avoir ou pas les ressources requises pour réussir. Dans le cas où il pense qu’il ne les a pas, il se persuade que quoi qu’il fasse, il ne sera jamais bon.

Comment faire pour agir sur ces deux croyances et les transformer en force ?

Le coaching est le bon outil pour modifier ces croyances. Tout d’abord parce que le travail avec le coach se fait en entretien individuel, ce qui laisse toute la place et la disponibilité au « jeune » de s’exprimer.

Agissons sur la croyance de contexte : le coach amène le « jeune » à se focaliser sur ce qu’il a appris, sur les exercices qu’il a réussi à faire et à refaire en préparant son échéance. On l’amène à s’évaluer de manière très factuelle.

Pour faire évoluer la croyance de capacité, et faire en sorte que le « jeune » s’appuie sur celle-ci et la transforme en « je crois que je suis capable de…« , le rôle du coach va être de le rassurer.

Comment ?

En s’appuyant sur des éléments les plus objectifs possibles :

– l’évolution des notes

– les causes de réussites sur des échéances passées

– les cause de réussites en relation avec les erreurs

Il est primordial, dans un milieu éducatif, de développer le sentiment d’efficacité personnel. De ce fait, chaque élève s’investira d’avantage dans une activité si celle-ci se réfère déjà à des expériences positives pour lui et ses pairs, et si il est fortement encouragé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom*

Email

Site